Montant mensuel net du smic pour 35 heures de travail par semaine (151,67 heures par mois) - Après déduction de la CSG et CRDS

Séries chronologiques
Dernière mise à jour le : 27/10/2016

Identifiant 000879878

Date de début :    Date de fin :   
en euros
Année Mois Valeur
2016 Novembre 1 141,61
2016 Octobre 1 141,61
2016 Septembre 1 141,61
2016 Août 1 141,61
2016 Juillet 1 141,61
2016 Juin 1 141,61
2016 Mai 1 141,61
2016 Avril 1 141,61
2016 Mars 1 141,61
2016 Février 1 141,61
2016 Janvier 1 141,61
2015 Décembre 1 135,99
2015 Novembre 1 135,99
2015 Octobre 1 135,99
2015 Septembre 1 135,99
2015 Août 1 135,99
2015 Juillet 1 135,99
2015 Juin 1 135,99
2015 Mai 1 135,99
2015 Avril 1 135,99
2015 Mars 1 135,99
2015 Février 1 135,99
2015 Janvier 1 135,99
2014 Décembre 1 128,70
2014 Novembre 1 128,70
2014 Octobre 1 128,70
2014 Septembre 1 128,70
2014 Août 1 128,70
2014 Juillet 1 128,70
2014 Juin 1 128,70
2014 Mai 1 128,70
2014 Avril 1 128,70
2014 Mars 1 128,70
2014 Février 1 128,70
2014 Janvier 1 128,70
2013 Décembre 1 120,43
2013 Novembre 1 120,43
2013 Octobre 1 120,43
2013 Septembre 1 120,43
2013 Août 1 120,43
2013 Juillet 1 120,43
2013 Juin 1 120,43
2013 Mai 1 120,43
2013 Avril 1 120,43
2013 Mars 1 120,43
2013 Février 1 120,43
2013 Janvier 1 120,43
2012 Décembre 1 116,87
2012 Novembre 1 116,87
2012 Octobre 1 118,29
2012 Septembre 1 118,29
2012 Août 1 118,29
2012 Juillet 1 118,29
2012 Juin 1 096,88
2012 Mai 1 096,88
2012 Avril 1 096,88
2012 Mars 1 096,88
2012 Février 1 096,88
2012 Janvier 1 096,88
2011 Décembre 1 094,71
2011 Novembre 1 072,07
2011 Octobre 1 072,07
2011 Septembre 1 072,07
2011 Août 1 072,07
2011 Juillet 1 072,07
2011 Juin 1 072,07
2011 Mai 1 072,07
2011 Avril 1 072,07
2011 Mars 1 072,07
2011 Février 1 072,07
2011 Janvier 1 072,07
2010 Décembre 1 056,24
2010 Novembre 1 056,24
2010 Octobre 1 056,24
2010 Septembre 1 056,24
2010 Août 1 056,24
2010 Juillet 1 056,24
2010 Juin 1 056,24
2010 Mai 1 056,24
2010 Avril 1 056,24
2010 Mars 1 056,24
2010 Février 1 056,24
2010 Janvier 1 056,24
2009 Décembre 1 050,63
2009 Novembre 1 050,63
2009 Octobre 1 050,63
2009 Septembre 1 050,63
2009 Août 1 050,63
2009 Juillet 1 050,63
2009 Juin 1 037,53
2009 Mai 1 037,53
2009 Avril 1 037,53
2009 Mars 1 037,53
2009 Février 1 037,53
2009 Janvier 1 037,53
2008 Décembre 1 037,53
2008 Novembre 1 037,53
2008 Octobre 1 037,53
2008 Septembre 1 037,53
2008 Août 1 037,53
2008 Juillet 1 037,53
2008 Juin 1 028,00
2008 Mai 1 028,00
2008 Avril 1 005,36
2008 Mars 1 005,36
2008 Février 1 005,36
2008 Janvier 1 005,36
2007 Décembre 1 005,36
2007 Novembre 1 005,36
2007 Octobre 1 005,36
2007 Septembre 1 005,36
2007 Août 1 005,36
2007 Juillet 1 005,36
2007 Juin 985,11
2007 Mai 985,11
2007 Avril 985,11
2007 Mars 985,11
2007 Février 985,11
2007 Janvier 985,11
2006 Décembre 984,61
2006 Novembre 984,61
2006 Octobre 984,61
2006 Septembre 984,61
2006 Août 984,61
2006 Juillet 984,61
2006 Juin 956,04
2006 Mai 956,04
2006 Avril 956,04
2006 Mars 956,04
2006 Février 956,04
2006 Janvier 956,04
2005 Décembre 957,74
2005 Novembre 957,74
2005 Octobre 957,74
2005 Septembre 957,74
2005 Août 957,74
2005 Juillet 957,74

dernières valeurs

Au format

Au format SDMX-ML (guide d'utilisation disponible sur cette page)

Organisme producteur : Insee

Caractéristiques

  • Correction : Non corrigé (brut)
  • Périodicité : Mensuelle
  • Zone géographique : France (France métropolitaine + DOM)
  • Unité : en euros

Définitions

DARES

Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques du ministère du travail des relations sociales, de la famille et de la solidarité. Les données sur les indices de salaires du secteur privé disponibles dans la BDM sont fournies par la DARES.

Acemo

dispositif d'enquêtes sur l'Activité et les Conditions d'Emploi de la Main-d'Oeuvre réalisées par la DARES. Le centre du dispositif correspond à l'enquête trimestrielle auprès des établissements de plus de 10 salariés des secteurs marchands, privés et semi-publics hors agriculture, services domestiques aux particuliers, administrations publiques, hôpitaux, éducation non marchande et action sociale régie par la loi de 1901. Cette enquête recueille des informations sur les salaires, la durée du travail et fournit, entre autres résultats, des indices d'évolution à structure constante du salaire de base. Ces indices sont utilisés pour le calcul de la revalorisation du SMIC, qui avait lieu chaque année au 1er juillet jusqu'en 2009, et au 1er janvier depuis 2010. Ils sont également utilisés par les conjoncturistes et par les entreprises pour l'indexation des contrats. Le dispositif Acemo comprend aussi une enquête annuelle « SMIC » (réalisée en juillet jusqu'en 2009 et en janvier depuis 2010) qui permet d'estimer la proportion de salariés rémunérés à ce taux.

SMIC

Salaire minimum interprofessionnel de croissance correspond au salaire minimum légal en France métropolitaine ainsi que dans les départements d'outre mer et dans la collectivité territoriale de Saint Pierre et Miquelon. Salaire minimum horaire qui s'impose à l'employeur pour le calcul de l'ensemble « salaire de base + primes ». Le SMIC a remplacé, à compter du 1/1/1970, le SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti). Depuis 2005, les séries mensuelles sont calculées sur la base d'une durée hebdomadaire de 35 heures.

Salaire

Le salaire est la rémunération d'un travail dans le cadre d'un contrat de travail, c'est-à-dire d'un contrat par lequel une personne s'engage à travailler sous la direction de l'employeur, en contrepartie d'une rémunération. La subordination du salarié à l'employeur est un élément caractéristique du contrat de travail et donc du salaire.

Pôle Emploi

Ce service est issu de la fusion de l'ANPE et des ASSEDIC depuis la loi n° 2008-126 du 13 février 2008 relative à la réforme de l'organisation du Service public de l'emploi. Le Pôle Emploi a en charge : l'accueil et l'inscription des demandeurs d'emploi, le versement des allocations des demandeurs d'emploi indemnisés, l'accompagnement de chaque demandeur d'emploi dans sa recherche d'emploi jusqu'au placement, la prospection du marché du travail en allant au-devant des entreprises, l'aide aux entreprises dans leurs recrutements et l'analyse du marché du travail. Le Pôle emploi assure, également, de façon transitoire le recouvrement des cotisations d'assurance-chômage.

Prestations sociales

Les prestations sociales sont constituées des transferts courants en espèces ou en nature, attribués personnellement à des ménages par un tiers qui gère un mécanisme de prévoyance collective. Elles ont pour objet de couvrir, en tout ou partie, les charges ou pertes de revenu résultant de l'existence ou de l'apparition de risques déterminés sans qu'il y ait contrepartie équivalente et simultanée de la part du bénéficiaire, ce qui implique en particulier que le bénéficiaire n'est pas soumis, contrairement au cas des assurances classiques, au versement de primes ou de cotisations établies en fonction de risques spécifiques qu'il présente (âge, antécédents familiaux...).

Cotisations patronales de sécurité sociale

Le régime général de sécurité sociale est applicable à tous les salariés qui ne sont pas assujettis à un régime spécial en vertu d'une loi ou d'un régime particulier. Pour l'employeur ceci implique le versement de cotisations de sécurité sociale qui sont calculées sur une assiette identique. Les cotisations (part patronale) de sécurité sociale comprennent :

  • les cotisations d'assurances sociales : maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse, veuvage ;
  • les cotisations d'allocations familiales ;
  • on y ajoute, en général, parce que payés aux mêmes organismes, les cotisations au FNAL (Fonds National d'Aide au Logement), les cotisations d'accidents du travail, le versement transport.

Ces cotisations, dites de sécurité sociale, sont regroupées parce qu'elles sont versées au même organisme : URSSAF (Union de Recouvrement des Cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales).

Il existe d'autres cotisations sociales versées à d'autres organismes : cotisations versées à Pôle Emploi (ex ASSEDIC) (assurance chômage et fonds de garantie des salaires), cotisations de retraite complémentaire versées aux caisses de l'ARRCO (Association des Régimes de Retraites Complémentaires) et de l'AGIRC (Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres).

Indices de salaires du secteur privé

Les enquêtes trimestrielles Acemo portent sur le taux de salaire de base brut correspondant à un échantillon fixe de postes de travail suivis dans le temps. Sont exclues les majorations pour heures supplémentaires, les primes individuelles, les primes occasionnelles, les indemnités ayant le caractère de remboursement de frais... Les informations sont recueillies avec une nomenclature d'observation croisant catégories sociales et qualifications. Des indices élémentaires sont calculés au niveau de strates définies selon une nomenclature fine de secteurs et selon des classes de taille d'entreprise ; ils sont ensuite pondérés par les effectifs correspondant à une date donnée : l'évolution de l'indice sur plusieurs strates est égale à la moyenne des évolutions de chaque strate et ne prend pas en compte la part d'évolution de salaire résultant des modifications de l'importance des différentes strates.

Salaires, revenus sociaux et cotisations sociales

  • Série sur le montant net du SMIC (début : 1951)
  • Séries mensuelles de l'Insee se décomposant en :
    1. séries sur les salaires minimum
    2. séries sur les salaires dans la fonction publique
    3. séries sur les revenus sociaux : allocations familiales, minimum vieillesse, point retraite AGIRC....
    4. séries sur les cotisations sociales : plafond de sécurité sociale et taux des principales cotisations sociales (part des employeurs et part des salariés).

Date de début :    Date de fin :